Il y a cent ans, la Chine était un pays faible, semi-colonial et semi-féodal, caractérisé par l'invasion des puissances occidentales et la division provoquée par les seigneurs de guerre, alors que la plupart des Chinois menaient une vie misérable.

En raison des mauvaises conditions de vie à l'époque, l'espérance de vie des Chinois était de moins de 35 ans, qui ne représente même pas la moitié de celle de 2015.

Le Japon a occupé le Nord-Est de la Chine en 1931, avant d'étendre la guerre d'agression au reste du pays en 1937. Le combat provoqué par l'armée japonaise le 7 juillet 1937 autour du pont Lugou (pont Marco Polo), près de Beijing, marquait le déclenchement de la guerre de résistance du peuple chinois.

Plus de 200 millions de Chinois se sont livrés directement ou indirectement à la guerre et 35 millions de militaires et civils chinois ont été tués ou blessés.

La Chine a enfin remporté la guerre de résistance contre l'agression japonaise le 15 août 1945, date à laquelle le Japon a annoncé sa capitulation.

Le 1er octobre 1949, la République populaire de Chine a été fondée. Le peuple chinois est alors entré dans une nouvelle ère.

Au lendemain de la fondation de la République populaire de Chine, face aux plaies et blessures laissées par la guerre, le peuple chinois ne vivait pas dans l'abondance. Grâce aux efforts de toute la nation, les conditions de vie n'ont cessé de s'améliorer.

La Loi sur le mariage de la République populaire de Chine est promulguée le 1er mai 1950, déclarant l'égalité entre hommes et femmes, la monogamie, la liberté de divorce, etc.

Cela marquait l'émancipation des femmes chinoises, qui ont ainsi été libérées de l'entrave des mariages arrangés. De plus en plus d'entre elles bénéficient du même droit au travail que les hommes et soutiennent "la moitié du ciel".

Pendant les premières années de la République populaire de Chine, il existait un énorme écart entre hommes et femmes en matière de niveau d'éducation, de droit à l'emploi et de droit politique.

À force d'efforts incessants, les droits et les intérêts des Chinoises sont à présent pleinement protégés.

Aujourd'hui, la Chine est dans les premiers rangs mondiaux en matière de protection des droits des femmes.

Le 25 octobre 1971, la 26e session de l'Assemblée générale de l'ONU a adopté la résolution 2758 sur le rétablissement des droits légitimes de la République populaire de Chine aux Nations Unies.

La résolution 2758 a été adoptée à une majorité écrasante : 76 voix contre 35 et 17 abstentions.

Parmi les 76 pays qui ont voté pour la résolution, les pays africains en représentaient environ un tiers. Le président chinois Mao Zedong a dit : "Ce sont nos frères africains qui nous ont portés à l'ONU".

7 ans plus tard, en décembre 1978, la 3e session plénière du 11e Comité central du PCC a décidé d'adopter la politique de réforme et d'ouverture. Une nouvelle page a été tournée dans l'histoire de la Chine.

Depuis la réforme et l'ouverture, la puissance économique de la Chine s'est considérablement accrue et son PIB total est passé à la 2e place mondiale.

Sous le vent de la réforme et de l'ouverture, de plus en plus d'agriculteurs quittent leurs terres pour aller travailler dans les villes.

Au cours des 30 dernières années, le nombre de travailleurs migrants dans les villes a été multiplié par plus de 140. Ils sont répartis dans tous les métiers et contribuent grandement au changement du visage des villes chinoises.

Shenzhen, ancien petit village de pêcheurs, est devenu il y a 40 ans la 1re zone économique spéciale établie en Chine. C'est aujourd'hui une métropole moderne, internationale et influente.

Selon le rapport publié par l'Académie chinoise des sciences sociales et ONU-HABITAT, la compétitivité économique et durable de Shenzhen se classera en 9e position mondiale de 2020 à 2021, en mesure de rivaliser avec d'autres grandes villes du monde, telles que New York ou Tokyo.

Hong Kong et Macao sont respectivement retournés dans le giron chinois en 1997 et 1999. Avec Guangzhou et Shenzhen, ils sont devenus les moteurs principaux du développement de la Grande Baie Guangdong-Hong Kong-Macao.

Parmi les quatre grandes baies du monde, la Grande Baie de Guangdong-Hong Kong-Macao présente de grands avantages en termes de superficie, de population et de commerce extérieur, tout en conservant un énorme potentiel de croissance économique.

Le lien entre la Chine et le reste du monde devient de plus en plus étroit. Le 11 décembre 2001, la Chine a adhéré à l'OMC, une étape importante pour la Chine dans sa participation à la mondialisation économique.

Dans les années 80, les produits exportés de Chine sont principalement des produits textiles, alimentaires et d'autres produits d'industrie légère. Après l'entrée de la Chine dans l'OMC, la structure des produits exportés chinois a fortement changé et la proportion des produits de haute technologie ne cesse de s'accroître. Parmi les exportations, la proportion des machines et du matériel de transport est passée de 4,7 % en 1980 à 47,8 % en 2019.

En automne 2013, le président chinois Xi Jinping a lancé l'initiative "la Ceinture et la Route". La Chine et les pays le long de "la Ceinture et la Route" ont vu une forte croissance de leurs échanges et de leur coopération.

Le fret ferroviaire a réalisé des résultats remarquables. Fin décembre 2020, le bilan montrait un total de près de 30 000 trains de fret Chine-Europe. Ces trains lient 92 villes de 21 pays européens et couvrent tout le continent eurasiatique.

La réduction de la pauvreté est un problème mondial. Au cours des 40 dernières années de réforme et d'ouverture, plus de 700 millions de personnes en Chine sont sorties de la pauvreté, contribuant pour plus de 70 % à la réduction de la pauvreté dans le monde.

Le 23 novembre 2020, les derniers comtés démunis de la Chine sont sortis de la pauvreté. Au cours des cent dernières années, la Chine a témoigné des vicissitudes de l'histoire et surmonté de nombreuses difficultés et obstacles pour enfin réaliser son rêve d'élimination de la pauvreté.

En 2021, la Chine commence déjà un nouveau voyage pour les cent prochaines années !

Chine Shenzhen
0%